Bukavu: des médias s’engagent à privilégier les informations sur les VSBG

VSBG
Des journalistes et membres de la Société Civile formés par JDH. Ph. Laprunellerdc.info

Des médias de Bukavu s’engagent à privilégier le traitement des informations sur les Violences Sexuelles et celles Basées sur le Genre (VSBG), en associant la Société Civile notamment.

Cet engagement a été pris ce mardi 8 décembre lors d’une table ronde – Médias et société Civile -; organisée par Journalisme pour les Droits Humains (JDH), en partenariat  avec l’Ecole Technique de journalisme (ETJ).

Cette activité entre dans le projet Canada Monde : La voix des femmes et des filles. Elle est exécutée dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif « d’améliorer la compréhension des droits des filles et des femmes en RDC ».

Elle est vise à engager les membres des communautés au respect de ces droits; et lutter contre l’impunité des toutes les violations des droits des femmes et des filles.

Pour leur part, des organisations de la Société Civile ont pris l’engagement de participer aux activités de sensibilisation organisées par les médias; et de communiquer à leur demande des informations; sur les violences sexuelles basées sur le genre. 

Lire aussi Bukavu: à travers un «focus group», JDH évalue le niveau de la mise en œuvre du genre en RDC

Un motif de fierté pour Prince Murhula, Gestionnaire principal de JDH. Il estime qu’il est important d’associer les médias dans la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre ; pour la réussite des actions à entreprendre.

« L’objectif est d’aider des organisations de la Société Civile et les Journalistes à se familiariser pour une bonne collaboration; dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre et l’impunité », a-t-il dit.

Ont prit part à la table ronde, 35 personnes, qui ont adopté un plan de travail pour une collaboration entre des organisations de la Société Civile et des médias; dans la lutte contre les VSBG et l’impunité en RDC. Ils s’engagent ensemble à faire respecter les droits des femmes.

Thomas Uzima

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.