Bukavu: après la destruction de « Kimuti I », son dauphin intronisé

le Mwami Désiré Rugemaniza II au milieu des invité à Muhumba lors de l'intronisation du Kimuti II le 6 décembre 2020 à Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

A l’occasion de la journée internationale de l’arbre célébrée le 5 décembre de chaque année; le mouvement citoyen écologiste « Casque Vert » a procédé ce dimanche 6 décembre à l’intronisation du baobab Kimuti II à Bukavu. Celui-ci a succédé à l’ancien Kimuti (Kimuti I).

A cette occasion, le mouvement « Casque Vert » s’est dit participer au reboisement de la ville. Cela en intronisant Kimuti II, successeur de Kimuti I qui a avait été criminellement détruit par les hommes non identifiés; comme l’a expliqué Josephat Rubenga, responsable de ce mouvement citoyen écologiste.

« On ne pouvait pas garder silence sur une action aussi macabre comme la destruction méchante de KIMUTI. C’est un acte complètement criminel. On ne pouvait pas se taire face à cette situation, sinon ça serait une sorte de complicité. » dit-t-il.

Avec ce nouveau Ficus, les Casques Verts recommandent aux autorités urbaines, de bien assurer la protection du nouveau Kimuti. « Le roi est mort, vive le roi. On a intronisé le dauphin du Kimuti I » s’est exclamé le chef des Casques Verts.

« Autant nous avons de l’air pour respirer, autant la planète a aussi besoin de l’arbre pour respirer » a ajouté Josephat Rubenga pour monter l’importance de ce reboisement.

Pour implanter le nouveau Kimuti, il s’est dit être motivé par l’importance de cette Ficus à cette endroit. Ici Josaphat explique qu’en plus d’être historique et écologique, le Mutudu (Ficus ou Baobab) est aussi une plante médicinale.

Que faire pour la protection du nouveau Kimuti ?
Josaphat Rubenga lors de son interview après l’intronisation de Kimuti II à Muhumba. Ph. Laprunellerdc.info

Pour protéger ce nouveau Ficus, des recommandations ont été formulées au maire de la ville, représenté à cette activité par le bourgmestre de la commune d’Ibanda. Il devrait sortir un arrêté pour assurer la protection de cet arbre, qui incarne l’histoire de toute la ville de Bukavu, selon le mouvement citoyen.

D’après de témoignage de l’historien Gervais Cirhalwira, c’est bien Nyalukemba qui a planté le Kimuti à cet endroit (à Muhumba). Ce dernier l’a aussi fait dans 6 autres coins de la ville.

« La garantie (de protection) est là parce que le chef coutumier des Bashi vient de nous remettre cet arbre et nous prie de le garder. Cet arbre va nous aider pour la nature, vous savez que le climat se dégrade au fur et à mesure que les arbres disparaissent. C’est pourquoi en tant qu’actuel gestionnaire de cet arbre, nous devons le garder à bon parent à bon écologiste » a réagit monsieur Evariste Ndaitunda, bourgmestre d’Ibanda.

Dans son entité, le Mwami Rugemaniza II s’est exprimé sur le processus de reboisement de Kabare. « Nous avons commencé ce processus de plantation des arbres il y a déjà un mois. Pour aujourd’hui nous avons profité de la journée de l’arbre pour venir replanter l’arbre de Nyalukemba. Cet arbre a une grande importance historique, car c’est depuis les Belges qui l’ont surnommé Muhumba, l’origine même de ce nom » a martelé le Mwami de Kabare.

Le Mwami Désiré Rugemaniza II a aussi parlé de trois gardiens de ce nouvel arbre. Il s’agit en premier lieu de la population de Muhumba, les descendants de Nyalukemba, et le troisième gardien; l’autorité coutumière qui est le Mwami en personne.

Signalons qu’au cours de cette cérémonie, plusieurs personnalités étaient présentes. Des prix « Casques Verts » ont également été décernés aux personnes qui contribuent à la protection de l’environnement.

Eric Shukrani

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.