Beni : Vive tension après assassinat d’un jeune élève par des hommes armés à Mavivi-Ngite

Des hommes armés non encore identifiés assimilés aux militaires FARDC, ont fait incursion la nuit du samedi à ce dimanche 24janvier 2021, dans une résidence de deux jeunes garçon à Mavivi-Ngite dans le secteur Beni-Mbau, territoire de Béni (Nord-Kivu).

Au cours de cette incursion, des assaillants ont tiré à bout portant sur le jeune garçon du nom de Mumbere Kataluha Clovis, âgé d’environ vingt ans, élève de l’Institut Bakola-Mavivi, qui est mort sur le champs.

Djamali Moussa, président de la société civile locale, qui livre l’information à Laprunellerdc.info, indique que les assaillants ont également emporté une somme d’argent évaluée à près 10.000 francs congolais avant de se volatilisés dans la nature.

«C’était aux environs de 23heures, que les hommes armés non encore identifiés ont fait incursion dans une résidence de deux jeunes à Mavivi-Ngite. Ils ont troué le mur de la maison qui était dans état vétuste. Ils ont d’abord exigé l’argent aux jeunes. L’un d’eux les ont donné huit(8.000) francs pendant que le deuxième deux milles (2.000) francs. Sans une autre forme de procès ils ont tiré sur celui qui a donné 2.000 francs et il est mort sur le champs »Déclare Djamila Moussa, au téléphone.

La société civile locale ajoute qu’une vive tension s’observe pour le moment à Mavivi-Ngite. Des habitants manifestent contre l’assassinat de ce jeune garçon élève de l’Institut Bakola, de Mavivi .

«Ce matin il y a un soulèvement populaire. Des habitants sont en colère et manifestent contre l’assassinat de ce jeune garçon innocent. Les auteurs ne sont pas encore connus mais les autorités militaires annoncent des enquêtes pour retrouvé les meurtriers »Ajoute Djamila Moussa.

Le corps de la victime a été nuitamment levé du lieu du drame puis évacué à la morgue de l’hôpital général de référence de Beni, par des militaire FARDC, qui ont été alertés après l’incident.

La société civile locale exige des enquêtes sérieuses pour retrouver les auteurs de ce nouveau cas d’assassinat à Mavivi-Ngite.

Roger Kambale, à Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.