Beni : une nouvelle violence des rebelles ADF fait des morts et des disparus à Mambume

putréfaction - violences -

Au moins Sept (7) personnes ont été tuées dans une nouvelle violence attribuée aux rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF), au village Mambume, situé dans le secteur de Beni-Mbau, en territoire de Beni au Nord-Kivu.

L’attaque déplorée la journée du mardi 7 septembre 2021, est connue du grand public ce mercredi 8 Septembre 2021.

D’après Kinos Katuo, Président de la Société Civile de Mamove qui confirme l’information, outre des morts d’autres personnes ont été portées disparues.

«Il y a eu attaque des ADF au village Mambume, au Nord de Beu Manyama. Pour le moment, on a un bilan provisoire de 7 morts et des disparus. Il s’obsrve un déplacement massif des habitants après cette attaque des rebelles ADF. Des habitants se dirigent vers des zones supposées sécurisées», a déclaré Kinos Katuo, Président de cette structure citoyenne.

Il appelle l’armée à prendre ses responsabilités de protéger les civils et leurs biens surtout dans cette période exceptionnelle de l’État de siège dans la région.

Entre-temps, la Nouvelle Société Civile Congolaise territoire de Beni se dit très préoccupée par des violences perpétrées par les rebelles Ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF), particulièrement dans la chefferie des Bashu.

Moïse Paluku Kiputulu, Coordonateur de cette structure citoyenne dit ne pas comprendre comment les zones surmilitarisées continuent à être menacées par ces assaillants à l’exemple de la vallée de Mwalika où des civils fuient des atrocités rebelles.

«Nous ne sommes pas en train de comprendre comment les militaires engagés dans la traque des ADF , dans le territoire de Beni, se réclament des victoires sur les voies des ondes, alors que concrètement les ADF continuent à troubler la quiétude de la population dans les champs. Par exemple dans la vallée de Mwalika, les civils continuent à percevoir des rebelles aux alentours des entités. Nous, on ne comprend plus la situation qui risque d’exposer d’autres entités.» a déclaré Moïse Kiputulu.

Pour ce faire, il appelle les autorités militaires à plus prêcher par des actes que de proclamer des victoires sur les médias.

Il souhaite voir les rebelles ADF être traqués jusqu’au bout afin de permettre aux habitants de vaquer librement a leurs occupations dans la zone.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.