Beni: les motards décrètent 2 jours sans transport suite aux tueries des ADF à Rwangoma

Par cette action, les conducteurs moto taxi veulent honorer la mémoire des leurs tombés dans la dernière incursion des rebelles Ougandais Adf à Rwangoma commune Beu en ville de Beni, le mardi dernier.

Pour se faire, ces derniers ont érigé des barricades dans presque toutes les rues et avenues de la ville pour stopper tout taximen qui tenterait  de travailler.

Toutes les activités socio-économiques et scolaires sont restées paralysée encore une fois  la journée de ce mercredi 05 juin en ville cosmopolite de Beni.

Les commerçants craignent d’une part des représailles de manifestants de la Veranda Mutsanga section de Beni qui sont aussi descendus dans la rue pour  dire également Non aux massacres à répétition de la ville  et exiger la relève des troupes FARDC basées dans la zone mais aussi la concrétisation de la promesse  de campagne du Président ; celle d’installer l’Etat-major général à Beni, et d’autre part la colère des taximen qui pleurent les leurs tombés dans cette attaque meurtrière.

Le matin de ce mercredi, les conducteurs mototaxi sont partis exposer les corps de leurs tués ce mardi au stade Kibangu pour des derniers hommages d’ensemble.

Pour l’instant la ville reste toujours fantôme

Il faut signaler qu’aucun dégât humain n’a encore été déploré depuis le début de ces manifestations dans la ville de Beni.

Roger Kakulirahi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.