Beni: les FARDC et l’armée ougandaise vont mener les opérations de fouille des camps des ADF bombardés

FARDC-updf-ugandaise-FCC détruire - Beni-rebelles - armée jeunes militaires
des FARDC déployées à Beni au Nord-Kivu

Les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) annoncent qu’ils vont mener, avec l’armée ougandaise, des opérations de fouille et de contrôle, pour « nettoyer et sécuriser » les positions des rebelles des Forces Démocratiques Alliées (ADF), touchées par les frappes aériennes de l’UPDF le matin de ce mardi 30 novembre 2021, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public ce mardi à Kinshasa, le Général-major Richard Kasongo, Porte-parole de l’armée congolaise, précise que les FARDC sont montées à l’assaut des positions des terroristes ADF situées à Kambi Ya Juwa, dans le Nord du secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord.

Lors de l’assaut de mardi matin, les forces loyalistes ont «bénéficié de l’appui des Forces De Défense Du Peuple Ougandais (UPDF) ». Ce, conformément à la planification des opérations dédiées à éradiquer les violences dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri

«Pour l’instant, les Forces spéciales congolaises appuyées par les unités spéciales ougandaises vont mener des opérations de fouille et de contrôle de Zone pour nettoyer et sécuriser mes positions des ADF touchées par les frappes de ce matin. Le bilan de cette opération sera rendu public dans les heures qui suivent,» indique ce communiqué parvenu à Laprunellerdc.info

Lire aussi Nord-Kivu : l’Ouganda lance les opérations de frappes aériennes contre les camps des ADF

Cette information vient contredire les propos du Porte-parole de l’armée lui-même et du Porte-parole du Gouvernement, qui ont insisté lundi dernier qu’il n’y a aucune opération menée par l’armée ougandaise sur le territoire congolais. Après les frappes aériennes supposées avoir été lancées par l’UPDF depuis l’Ouganda [selon le Ministre de la Communication], ce sera cette fois des opérations de fouille qui seront menées par les FARDC conjointement avec l’armée ougandaise, sur le sol congolais.

Dire que l’information selon laquelle Félix Tshisekedi a dernièrement accordé à son homologue ougandais l’autorisation de déployer des éléments de son armée en RDC pour contribuer à la traque des ADF, n’était pas du tout fausse, comme voulaient le faire croire les autorités congolaises. Un déploiement, qui a été fortement contesté par différentes personnalités et structures citoyennes en RDC, qui rappellent la responsabilité de l’Ouganda dans les massacres commis en RDC.

Magloire Tsongo, à Goma

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.