Beni: des révélations troublantes sur les 14 présumés rebelles ADF présentés par l’armée

couumière-Ngongolio-Officiers-bouclage-beni-Jules Vayihekya-Kalinda-Blessés Veranda-officiers-OCHA-PNC-rebelles-jeunes-déplacés-terroriste-militaires-églises-Obadi-ADF-Mbilali-drones-CEPADHO-Kangbayi-santé-Héritier Claudel mini Pakanza militaire Rwangoma Ntoma des personnes interpellées par la police à Beni
Vue sur Beni ville au Nord-Kivu. Ph. Laprunellerdc.info

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ont présenté ce dimanche 24 octobre 2021, 14 présumés rebelles d’Allied Democratic Forces (ADF) à la presse. Ces éléments ont été arrêtés dans différentes entités de la région depuis le début de l’état de siège dans la zone, explique le Capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole des opérations Sokola 1.

Le porte-parole militaire indique que parmi ces assaillants, figurent 6 étrangers, dont des Ougandais, Tanzaniens et Burundais. D’autres sont des Congolais.

De ces combattants figure l’épouse du nommé «Amigo», alias Chauffeur, numéro 2 de ce mouvement terroriste dans la région.

«Namoli Nangida, sujet ougandais présentée comme de la deuxième personnalité ADF, a été arrêtée il y a peu au poste frontalier de Kasindi, pendant qu’elle voulait rejoindre son mari dans son maquis en provenance de l’Ouganda. Dans sa suite , le fils du célèbre chef rebelle servant comme garde du corps qui a aussi été arrêté,» indiquent les FARDC.

Lire aussi Beni : des morts et des biens pillés lors d’une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

L’armée pense que les dernières attaques enregistrées dans la région sont une façon pour ce chef rebelle de venger l’arrestation de ces proches, dont sa femme et ses enfants.

«Nous sommes déterminés à mettre fin à ce phénomène ADF. Imaginez quand on arrête l’épouse d’un leader, comment peut-être la réaction ? Nous appelons la population à comprendre cela et continuer à collaborer avec l’armée,» a indiqué le Capitaine Antony Mwalushayi, à LaPrunelleRDC.info.

Outre celle-ci, l’armée a aussi mis la main sur Ndaisaba Aminata, burundaise, aussi présumée combattante ADF. Celle-ci a été arrêtée dans un hôtel en ville de Butembo. Dans sa suite, un conducteur de moto servant de pisteur aux ADF.

D’autres présumés combattants ADF présentés à la presse

  1. Hassan Omar Mufariji : présumé ADF de nationalité Congolaise arrêté dans la région;
  2. Fidèle : présumé ADF congolais originaire de Fizi, au Sud-Kivu, recruté depuis juin par un autre combattant;
  3. Kiza Idris : burundais, aussi fidèle musulman, présumé détenteur d’armes de guerre recruté depuis juin 2021 par les ADF. Il est aussi conducteur de moto;
  4. Paluku Pasinda Hassan : un sujet congolais conducteur de moto, arrêté en ville de Butembo. Il est l’un des présumés collaborateurs et assure le lien entre la ville et les rebelles ADF en brousse;
  5. Kakule Kapayi Issa : sujet congolais arrêté pendant la période de l’état de siège. Il est présumé responsable de plusieurs opérations des ADF dans la région ;
  6. Katembo Kangitsi Moïse : sujet congolais, musulman, qui a opéré plus d’une année aux côté de Baluku, Chef ADF. Il est présumé responsable des opérations dans la vallée de Mwalika;
  7. Katembo Étienne : est présenté comme conducteur des ADF;
  8. Kasereka Mangali Eugène : présenté comme conducteur de moto qui collabore avec les ADF dans le Mwalika
  9. Mumbere Élie: conducteur moto arrêté à Béni, au quartier Kalinda;
  10. Nyunda Hubert : un sujet Tanzanien, qui a été arrêté dans la région, présenté avec son passeport
  11. Mumbere Erasme Bolingo: sujet congolais arrêté à Mwalika, il est présenté par l’armée comme espion qui a réalisé les reconnaissances ayant conduit à l’attaque de la prison de Kangbayi;
  12. William Asaba: sujet ougandais blessé par balle à Mwalika, puis arrêté et traité par le service sanitaire de l’armée. Il est présumé responsable de plusieurs attaques dans la région. Il a été arrêté au village Muramba.

L’armée indique que tous ces présumés rebelles ADF présentés, pourront répondre de leurs actes devant la justice, au cours des audiences qui seront bientôt organisées en ville.

L’arrestation de ces rebelles intervient après une série d’attaques répétitives des ADF dans le territoire de Beni, la semaine qui s’achève. Ces attaques se sont soldées par la mort d’au moins 25 civils, en moins d’une semaine.

Roger Kakulirahi, à Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.