Beni: «Ce ne sont pas des ADF qui ont attaqué le village Kilau, mais plutôt des Maï-Maï» (Général Sylvain Ekenge)

Bashu-Bulongo-kalunguta-Loselose-ADF-Beni -journaliste - Noël - Nouvel an
Le rond-point Nzenga, en secteur de Ruwenzori à Beni

Quelques jours après la tuerie de six civils dans le village Kilau, en chefferie de Bashu, territoire de Beni (Nord-Kivu), les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) brisent leur silence.

D’après le général Sylvain Ekenge, porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, cette attaque est l’œuvre des miliciens Maï-Maï actifs dans cette contrée, vu leur mode opératoire.

Au cours d’un point de presse tenue ce lundi 20 septembre 2021 en ville de Beni, cet officier militaire a indiqué que cette attaque est consécutive à un conflit coutumier dans cette chefferie (Bashu).

Lire aussi Beni : au moins 5 morts dans une attaque ADF du site de Rituel Nande à Bashu

«Ce sont pas des ADF, ce sont des Maï-Maï, fils du milieu qui opèrent et les témoignages sont éloquents. La preuve est que lorsque un groupe est venu attaquer la position FARDC, nous avons constaté que l’un des assaillants neutralisés est d’ailleurs voisin du Camp, et il est connu comme membre du groupe armé local. Pour ce cas c’est un problème de règlement de compte. On a profané la tombe d’un membre de la famille royale, il y a eu représailles, et nous estimons que le problème a commencé par-là et un des protagonistes est allez solliciter le concours d’un groupe Maï-Maï pour s’attaquer à l’autre camp,» a dit le général Sylvain Ekenge.

L’armée indique qu’elle est déjà à pied d’œuvre pour rétablir la sécurité dans cette zone.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.