Beni : 3 attaques des rebelles ADF font 7 morts en groupement Banande-Kainama

putréfaction - violences -
en territoire de Beni au Nord-Kivu

Au moins sept (7) personnes ont été tuées par des rebelles ougandais d’Allied Démocratic Forces (ADF), dans 3 différentes attaques meurtrières dans le groupement Banande-Kainama, en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

La série macabre débute le lundi jusqu’au mercredi. Cette information est livrée ce jeudi 25 novembre 2021, par Jonas Bin Kasumba, président de la société civile locale.

Il explique que la première attaque a été déplorée à Kakuka, le mardi au village Vidro et le mercredi au village Kisuyi. Il parle aussi de plusieurs autres personnes prises en otage et des maisons incendiées par des rebelles qui se sont volatilisés dans la nature après leur forfait.

«D’abord au village vido, nous avons perdu au moins 6 personnes. La dernière attaque a été déplorée le mercredi à Kisuyi. Là une personne a été tuée et des maisons incendiées. Nous avons aussi enregistrés des portés-disparus. Nous ne savons pas quoi dire encore plus car la population est entrain de tout faire dont des dénonciations et des alertes au moment auportun, Cependant le gens continuent à être tuées. Que chacun se prenne en charge.» explique Jonas Bin Kasumba, à LaprunelleRDC.Info.

Les forces vives appellent les autorités militaires à prendre la situation sécuritaire au sérieux et poursuivre l’ennemi Jusqu’à leur dernier rétrachement.

Il faut dire que le groupement Banande-Kainama, en territoire de Beni, s’est déjà vidé de la majorité de ses habitants suite aux atrocités des rebelles ADF. Plusieurs ont pris refuge dans la chefferie de Watalinga, où ils vivent sans assistance humanitaire.

Roger Kambale, depuis Beni

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.