Bagira: un policier échappe à la justice populaire après avoir tiré sur un civil faute de masque

voleurs-cikonyi-blessé-Mulambula-uadiences-foraines-Brasserie
A Cikonyi, dans la commune de Bagira à Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

Un élément de la Police Nationale Congolaise a échappé à la justice populaire ce dimanche 15 août 2021, après avoir tiré sur un civil pour n’avoir pas porté de masque de protection contre le Covid-19 à Burhiba, au quartier Cikonyi, dans la commune de Bagira à Bukavu.

Selon les témoignages recueillis sur place, le policier aurait rencontré un conducteur de camion qui ne portait pas de masque. Voulant l’arrêter, une dispute s’en est suivie, occasionnant une bagarre.

Certains renseignent que le policier a usé de son arme pour tirer une balle dans la poitrine de ce Chauffeur; alors que certaines autres sources soutiennent que c’est à l’aide d’une arme blanche que ledit policier aurait poignardé la victime.

Alertés, les habitants sont venus à la rescousse de ce chauffeur, et ont réussi à mettre la main sur le policier.

C’est là que les habitants ont tenté de tuer ledit policier, mais arrivés au niveau de l’entrée CRM, des militaires de la force navale accompagnés des policiers sont venus sauver leur collègue.

S’en est suivi un accrochage entre éléments de l’ordre et les habitants, qui a provoqué une vive tension dans cette partie de la commune de Bagira, à la suite des coups de balles qui ont été tirés.

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) au Sud-Kivu confirme cette information. Son Porte-parole adjoint, Wilfried Habamungu, précise que ledit conducteur a été transféré à l’hôpital provincial de Bukavu pour des soins.

Celui-ci ajoute que des habitants en colère ont par la suite vandalisé le Poste local de la Police, jusqu’à leur container dans la rivière Wesha.

«Nous condamnons les tracasseries policières au sein de ce Sous-Commissariat de la PNC basé dans le quartier Cikonyi, et d’autres Sous-Commissariats de la ville de Bukavu, où les policiers inciviques tracassent les paisibles citoyens pendant cette période de Covid 19,» dit Wilfried Habamungu.

La NDSCI Sud-Kivu plaide pour l’organisation d’un procès en flagrance pour juger le policier qui a tiré sur ce civil, «afin qu’il subisse la rigueur de la loi».

Pour l’instant, le Policier est dans les mains des militaires de la Force navale près de la Bralima. La situation reste tendue entre les jeunes du milieu et les forces de l’ordre. Aucune personne portant de masque n’ose traverser la route Brasserie-Bagira.

Bertin Bulonza

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.