Affaire RAM: Jules Alingete n’y voit que du feu

mobilisation - plénière - RAM - députés - nationaux - fcc - ram

Alors que des congolais n’ont cessé d’interpeller le patron de l’Inspection générale des finances, sur la perception, gestion et destination de l’argent perçu à travers le registre des appareils mobiles (RAM), Jules Alingete Key refuse de se jeter à l’eau. Il n y voit visiblement que du feu.

Seul motif, le parlement qui tient tout autre service en état, avait déjà fait son contrôle.

D’après Alingete, en matière de contrôle des finances publiques, le contrôle supérieur est exercé par le parlement, et le contrôle du parlement tient tout autre service en état. Il ne peut donc selon lui, faire un contrôle où le parlement était déjà passé. 

Cependant, d’aucuns pensent que cette attitude un peu laxiste de l’IGF sur des questions liées à la présidence ou au parti présidentiel remet en cause de plus en plus, l’indépendance de ce service chargé de traquer tous les détourneurs des deniers publics.

Vous vous rappellerez qu’il à déclaré que les dépassements budgétaires observés dans plusieurs institutions du pays ne sont ni un détournement ni un acte de mauvaise gestion.

Laquelle affirmation a été balayée d’un revers de la main par le député Juvenal Munubo. D’après cet élu de Walikale, le dépassement budgétaire est une faute de gestion sanctionnable par la loi.

Judith Maroy 

Etiquettes:

1 commentaire

  1. C’est du n’importe quoi ! L’AN n’est pas un service technique, mais l’IGF oui!
    Si toutes ces gens étaient sérieux l’IGF aurait mené son enquête et éclairer un peu plus l’AN!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.