Affaire « prostituées Chinoises » : le verdict du TGI Kinshasa/Gombe

prostituées - La Zone de Santé de Limete
vue du boulevard 30 juin, Symbole de la ville Kinshasa, © HabariRDC

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Kinshasa-Gombe a rendu les verdicts dans une procédure de flagrance dans le dossier relatif à la prostitution organisée par certains Chinois et Congolais dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Les prostituées ont été séquestrées dans un Hôtel.

Sur une trentaine des prostituées Chinoises arrêtés en début de la semaine et conduites au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, deux Chinois dont Ye Jing Peng et sa gérante ont été condamnés à 10 ans de prison pour « proxénétisme et trafic des personnes à des fins sexuelles ».

Lire aussi: Kinshasa: le projet de rénovation du poste frontalier à arrêt unique de Ruzizi 2 présenté au Caucus des députés du Sud-Kivu

Huit autres ont été condamnés pour séjour irrégulier à une amende de 1000 dollars chacun, vingt-deux autres ont été acquittés.

Un congolais, Bernard Bula, le Chef de bureau au Ministère des Affaires étrangères qui leur avait délivrer des visas de courtoisie sans en avoir qualité, a écopé lui également de 10 ans de prison.

« Le Tribunal dit établie en fait et en droit l’infraction de proxénétisme mis à charge des prévenus Ye Jing Peng et Lily Bin. En conséquence, les condamne à trois ans de servitude pénale principale. Dit également établie, en fait comme en droit, l’infraction de trafic des personnes à des fins sexuelles, mise à leur charge et les condamne chacun à dix ans de servitude pénale principale. Déclare que ces infractions sont en concours idéal. En conséquence, prononce la peine la plus forte à savoir, 10 ans de servitude pénale principale », a prononcé le juge président, Aluta Tabu.

Lire aussi: RDC: la conférence des ministres du genre des pays de l’Afrique centrale aura lieu à Kinshasa 

Selon l’Officier du Ministère Public, ces jeunes filles de nationalité chinoise sont venues illégalement en RDC et étaient logées dans un Hôtel situé sur l’avenue Orangier numéro 4 et se livraient à la prostitution, sous l’exploitation d’un sujet Chinois responsable de cet Hôtel.

Héritier Bashige M.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.