Affaire Bukanga Lonzo: le procès de Matata Ponyo démarre le 25 octobre prochain

matata - procès - Bukanga lonzo matata - empoisonné - lukwebo-sénat -Matata - ponyo - TAUX DE CHANGE -matata ponyo
Matata Ponyo. Ph. Tiers

Le procès d’Augustin Matata Ponyo, ancien Premier ministre de la RDC, démarre le 25 octobre prochain devant la Cour constitutionnelle de la RDC, pour détournement de deniers publics dans l’affaire Bukanga Lonzo.

L’annonce de ce procès est faite par Jeune Afrique, qui cite plusieurs sources au sein de la Cour constitutionnelle, après plusieurs semaines de bras de fer entre la justice congolaise et Matata Ponyo.

Initialement visé par une demande de levée de son immunité de sénateur dans le cadre de l’affaire Bukanga Lonzo, l’élu du Maniema avait échappé de justesse aux poursuites à l’issue du vote de la Chambre haute du Parlement, le 15 juin. Les auditions de l’ancien Premier ministre avaient finalement été autorisées début juillet mais dans un autre dossier, celui de la zaïrianisation.

Entendu au parquet général près la Cour constitutionnelle, Matata Ponyo avait brièvement été placé sous mandat d’arrêt. Il avait également été assigné à résidence avant que la mesure ne soit levée vingt-quatre heures plus tard. L’ancien Premier ministre n’a cessé de dénoncer un « acharnement judiciaire », critiquant à plusieurs reprises une « procédure politique »

Lire aussi Maniema: 14 députés et sénateurs demandent l’intervention de Tshisekedi pour l’évacuation sanitaire de Matata Ponyo

Pour rappel, un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF), publié le 18 novembre 2020, avait dénoncé le détournement de 205 millions de dollars sur les 285 millions alloués au projet agricole Bukanga Lonzo, lancé en 2014. Matata Ponyo, Premier ministre de 2012 à 2016, est présenté par l’IGF comme « l’auteur intellectuel » de ce détournement. C’est à la suite de ce rapport que le procureur général près la Cour constitutionnelle, s’était saisi du dossier pour demander l’autorisation de poursuivre Matata Ponyo.

Jean-Luc M.

Etiquettes:

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.