Affaire 15 millions: «chaque fois qu’un crapaud a tenté d’avaler un taureau, il ne s’en sort jamais gagnant » (Alfred Maisha)

83 Views

Dans une interview accordée aux confrères de Radio Maendeleo, le député national élu de la ville de Bukavu, l’avocat Alfred Maisha parle de l’affaire 15 millions et le qualifie d’un chantage contre le président de son parti Vital Kamerhe orchestré par des gens mal intentionnés et qui n’ont ni la qualité ni la compétence de ce dernier.

Selon cet avocat, cadre du parti cher à Vital Kamerhe, cette affaire a bel et bien été monté par un homme au cabinet du chef de l’État et qui en veut gratuitement à son président.

«il existe au cabinet du Président, un conseiller financier qui pense qu’il peut avaler Vital Kamerhe, le Directeur  de cabinet. Je lui préviens que chaque fois qu’un crapaud a tenté d’avaler un taureau, il s’en sort jamais gagnant» dit-il

L’avocat Maisha reconnaît que Vital Kamerhe, agissant pour le compte du chef de l’État, avait ordonné que cet argent soit orienté au compte de la commission des suivis de travaux des 100 jours  car c’était ça le programme d’investissement qui existait à ce moment là.

Poursuivant son allocution, le député Maisha fait savoir que le  conseiller financier du chef de l’État, subalterne à Vital Kamerhe, a usé de son rang pour manipuler le Ministre de l’Économie et l’argent n’a plus été viré dans le compte demandé par le Dircab mais plutôt dans le compte de la commission de suivi du prix des produits pétroliers, lequel compte selon toujours Alfred Maisha est  géré par le ministre de l’Economie Nationale et cela avec l’appui du même conseiller.

«Cet ainsi que, l’argent au lieu qu’il  soit affecté au compte des investissements, l’argent est allé financer des réunions.» décrie-t-il

Maisha renseigne que cette commission se réunit une fois la semaine, et tous les participants ont chacun un jeton de présence qui varie entre 50 000 et 25 000 dollars pour les moins gradés.

« c’est ça la troïka dont on vous parle et à c’est à ça qu’on va affecter cet argent» regrette-t-il.

Il parait étrange pour l’avocat Alfred Maisha que l’opinion ou même les individus qui ont créé cette affaire choisisse de s’en prendre à Vital Kamerhe en lieu et place du ministre des finances et du conseiller financier qui ont fait consommer l’argent de la République à travers les réunions.

Maisha signe et persiste, « Vital Kamerhe n’y est pour rien, il n’est même pas membre de la commission et  n’y siège pas du tout. Il n’est même pas mandataire du compte.», tranche-t-il

Il fini en rappelant au peuple Sud-Kivutien qu’il doit s’assumer et barrer la route à cette cabale qui visiblement est un complot contre les leaders du coin après le forfait commis et avalisé pour mettre Lukwebo dos au mur.

«Nous invitons notre population à s’assumer parce qu’on a comme l’impression qu’il y a un complot contre la Province du Sud-Kivu. On tenté de fragiliser Lukwebo, en province on tente de fragiliser le gouvernement provincial et au niveau national c’est Vital qu’on veut fragiliser, nous ne pouvons pas accepter qu’un tel complot soit ainsi monté contre des leaders » conclut-il

Alfred Maisha appelle à ne plus jamais “tolérer une telle aventure”.

Jean-Luc M.

Partager cet Article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )