8 mars: des femmes du Sud-Kivu insistent sur l’égalité homme-femme, «que les hommes arrêtent de nous étouffer»

militaires-camions-femmes-Brasserie-Bukavu-convoyeurs-taxi-bus
Place de l'indépendance à Bukavu. Ph. Laprunellerdc.info

Des femmes du Sud-Kivu ne comptent pas se lasser dans leur lutte pour l’égalité homme-femme. A l’occasion de la journée internationale de la femme, ce 8 mars 2021, Laprunellerdc.info a pu rencontrer certaines d’entre-elles.

«Nous voulons avoir les mêmes droits, les mêmes moyens avec les hommes, parce que nous naissons tous égaux. Nous ne voulons plus être discriminées ou considérées comme des propriétés des hommes comme le faisaient nos ancêtres. Donc, nous voulons être traitées équitablement avec les hommes, et de la même manière par nos autorités, nos parents, et par toute la Société,» dit Wivine Rwesi, une habitante.

Celle-ci est soutenue par Heshima Sheke, qui appelle les femmes à ne pas se sous-estimer; et à toujours réclamer qu’elles aient les mêmes privilèges que les hommes.

«Je pense que c’est une journée pour rappeler aux hommes que nous avons aussi besoin d’être reconnues, et que nos valeurs  et nos compétences soient promues. Je voudrais qu’on arrive là où les parents commencent à comprendre qu’il faut donner les chances équitablement aux enfants. Parce que certains hommes croient être supérieurs aux femmes, ce qui fait à ce que certaines éprouvent une certaine réticence d’aller de l’avant,» dit-elle.

Pour sa part, Jacqueline Mwenyemali soutient que non seulement les droits de la femme doivent être respectés; mais aussi que la femme participe aux instances de prise de décision. Mais tout cela doit passer par le soutien des hommes, dont elle appelle «ne pas les étouffer»

«Nous, on voudrait que l’on se partage tout, que ça ne soit pas seulement les femmes qui peuvent faire la vaisselle ou s’occuper des enfants. Je veux que les hommes arrêtent des nous étouffer et sachent que l’on est égal, et qu’ils nous soutiennent,» ajoute-t-elle.

Aaron Bibentyo Glody

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.