33ème région militaire : le Général Bob Kilubi écarté !

Bob Kilubi
Le Général Bob Kilubi a pris ses fonctions en août 2020

Le Commandant de la 33ème région militaire (Sud-Kivu et Maniema), le Général Bob Kilubi a été suspendu de ses fonctions. Il avait d’abord été rappelé à Kinshasa par sa hiérarchie.

C’est ce que confirment plusieurs sources militaires généralement bien informées à LaPrunelleRDC.info. Une information non encore rendue publique par l’armée.

Lire aussi: Sud-Kivu: le Commandant de la 33ème région militaire déclare que la Société Civile de Mwenga est constituée des «malfrats et des coupeurs des routes»

Le Commandant région était suspecté et pointé du doigt ces derniers mois comme étant, avec plusieurs autorités provinciales, au cœur de l’exploitation illicite des minerais dans la région de Mwenga au Sud-Kivu.

Alors que des acteurs de la Société Civile de Mwenga avaient dénoncé la surmilitarisation des sites d’exploitation d’or détenus illégalement par des ressortissants chinois, cet officier des Forces Armées de la République Démocratique du Congo les avait qualifiés des « coupeurs de route ».

« La Société Civile de Mwenga c’est une Société Civile des bandits, des malfrats, des coupeurs des routes », avait-t-il affirmé, faisant allusion aux dénonciations faites par la Société Civile sur l’implication des militaires dans l’exploitation illicite des minerais dans plusieurs sites miniers à Mwenga.

Des propos qui lui avaient valu des vives critiques de la part des acteurs sociaux et activistes prodémocratie au Sud-Kivu. Ils lui avaient demandé de retirer ses propos.

Ce n’est pas la seule affaire qui éloignait Bob Kilubi des acteurs sociaux. Il était également accusé d’être impliqué dans plusieurs autres affaires liées notamment aux dossiers fonciers dans la ville de Bukavu et dans d’autres entités du Sud-Kivu.

Déjà, l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo a recommandé des sanctions contre ce commandant de l’armée pour son implication supposée dans l’affaire de Mwenga.

Lire aussi: Le Commandant de la 33ème région militaire sous pression après des propos contre des acteurs de la Société civile sur l’exploitation illicite des minerais

« Le Commandant de la 33ème région militaire, Général Kilubi Ngoy Bob pour avoir affecté des effectifs considérables des éléments de FARDC dans les sites miniers en vue de protéger l’exploitation illicite moyennant rétribution et pour avoir empêché les services compétents d’exercer leurs attributions », dit Christophe Mboso, dans un document portant transmission des recommandations de l’Assemblée Nationale au Gouvernement central.

Bob Kilubi pourrait donc être la première victime de cette catastrophe de Mwenga. L’Assemblée Nationale a également exigé des sanctions contre Théo Ngwabidje Kasi, le Gouverneur destitué par l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu. Plusieurs de ses collaborateurs sont également visés dans cette affaire.
Jean-Luc M.

Etiquettes:

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.