Sud-Kivu: six jours d’échanges et débat sur la décentralisation et réforme institutionnelle, satisfaction des participants

La clôture du séminaire inter institutionnel et multi disciplinaire tenu dans la province du Sud-Kivu au courant de la  semaine est intervenue ce samedi 26 octobre 2019.

Après  de six jours d’échange et débat entre députés provinciaux du Sud-Kivu et les membres du gouvernement provincial, ce séminaire s’est clôturé sur une note de satisfaction des participants et des organisateurs.

Organisé par le ministère national de la décentralisation et réforme institutionnelle avec l’appui technique et financier du PNUD et ses partenaires, ces échanges de six jours ont permis aux participants de comprendre les rôles à jouer dans le développement de la province en s’appuyant sur la libre administration dont ils sont bénéficiaires.

Les députés provinciaux du Sud-Kivu ont été formés sur la technique de conception et d’élaboration des édits en référence à la loi de la réforme et décentralisation en vigueur.

Les ministres provinciaux ont également appris la gestion de la chose publique et la collaboration avec les populations dans l’exercice de leurs fonctions.

Prenant la parole au nom de ces deux institutions bénéficiaires des assises, le président de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu, le député Zacharie Lwamira a avoué que ce séminaire a été beaucoup bénéfique pour les deux institutions étant donné que ” les matières abordées aux cours de ce séminaire sont plus importantes” dans l’exécution de leurs mandats.

Il a en plus demandé à ses collègues députés de mettre en pratique les acquis de cette formation qu’il a comparée aux séances plénières qu’ils tiennent toujours dans l’hémicycle de l’assemblée provinciale.

Pour madame Anastasie Manzanga, analyste au programme d’appui aux institutions démocratiques et décentralisation au sein de l’organisation PNUD,  ce séminaire avait pour objectif  le renforcement des capacités des députés et ministres provinciaux.

 «Ce séminaire visait le renforcement des capacités des députés et ministres provinciaux dans leurs rôles, étant donné que la RDC a opté pour la décentralisation parmi ses modes de gestion, et cette mesure doit rencontrer la participation des hommes et des femmes du Sud-Kivu . Le PNUD intervient en renforçant les capacités des acteurs majeurs de cette décentralisation afin de leurs permettre d’être capable d’adopter des politiques et élaborer des lois, des édits capable de booster le développement des provinces » a fait savoir Anastasie

Durant les six jours, des recommandations ont été formulées aux uns et aux autres dans le cadre de la pérennisation et l’application des matières apprises et les participants ont demandé que des telles assises soient toujours organisées.

Après l’étape du Sud-Kivu, le PNUD compte étendre cette activité dans d’autres provinces du pays, et prochainement ces sont les députés  et ministres provinciaux de la province du Nord-Kivu qui  seront formés sur les mêmes outils de bonne gouvernance.

Bertin Bulonza

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )