Conflit à Minembwe : l’Organisation CCF appelle les femmes à user de leur pouvoir divin dans la gestion pacifique des conflits

L’Organisation dénommée « Célébrons le Courage de la Femme (CCF), » œuvrant pour la promotion des initiatives des  femmes et des jeunes au niveau national et régional appelle les femmes des hauts plateaux d’user de leur pouvoir reçu de Dieu dans la gestion pacifique des conflits.

Selon sa coordonnatrice, Armelle Katembera, le CCF se sent affecté par les tristes événements qui surviennent  ce dernier temps dans le territoire de Fizi laissant ainsi des milliers des femmes et jeunes et enfants en détresse, sans abri plusieurs personnes déplacées.

 «Je suis particulièrement affectée par les tristes événements qui marquent depuis un temps le haut plateau de Minembwe. En cet instant, je ne peux manquer de penser à la situation, toujours plus grave et tragique, que vivent actuellement les femmes et les enfants;  Des centaines des jeunes morts, nombreux autres blessés, une foule immense de sans-abri et des personnes déplacées » dit-elle.

Consternée par ce drame, Armelle appelle toutes les communautés à surmonter les divisions et reconstruire la confiance entre elles. Elle est don convaincue que c’est possible de protéger des valeurs communes et rejeter tous les sépare

La coordonnatrice de CCF croit que la paix passe aussi par l’implication de la femme, elle qui est un acteur clé dans le ménage.

«Mes très chères sœurs et mamans du haut plateau de Minembwe, Dieu nous a doté du pouvoir dans la gestion des conflits et je reste convaincue que vous avez toujours ce pouvoir pour réunir vos maris ainsi que vos enfants (jeunes) pour leur parler sérieusement sur les conséquences de cette guerres et de tout ce dont vous endurez depuis le début de ce conflit jusqu’aujourd’hui. Je vous prie de bien vouloir surmonter les divisions et reconstruire la confiance en réunissant toutes la communauté autour d’un dialogue franc et réconciliant, parce que votre vie et la vie de vos enfants en dépend,» a dit Armelle Katembera, à la rédaction de Laprunellerdc.info.

Pour finir, Armelle Katembera a lancé un appel pathétique et patriotique au gouvernement, à la société civile, aux organisations féminines, aux institutions nationales et internationales, de ne ménager aucun effort  pour obtenir la cessation nécessaire des hostilités et pour pouvoir commencer ainsi à bâtir, à travers le dialogue, une coexistence durable et stable.

Le CCF demande aux organisations tant nationales qu’internationales de continuer à assister avec  l’aide humanitaire à ces populations tant éprouvées et dans le besoin.

Jean-Luc

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )