Mambasa : des militaires impliqués dans les tracasseries et l’exploitation du bois doivent être relevés (Société Civile)

Dans une lettre ouverte adressée au chef de la chefferie Babila Babombi, la société civile du groupement Bangole dans cette chefferie du territoire de Mambasa en province de l’Ituri sollicite l’implication de cette autorité coutumière pour mettre fin aux tracasseries militaires dans plusieurs axes de ce groupement depuis des années maintenant.

D’après la société civile, les militaires et/ou des policiers rançonnent les habitants et leur font payer une somme allant de 500 à 1000 francs congolais pour chaque traversée à une barrière

Outre les tracasseries routières, la société civile dénonce le mauvais comportement de certains militaires et policiers qui ont abandonné leurs postes pour embrasser la carrière d’exploitants des bois dans cette partie du territoire de Mambasa.

Le mauvais traitement que réserve aussi la société ENRA d’exploitation des bois aux autres exploitants que cette société qualifie des « illégaux” alors que poursuit la société civile ; même ENRA exploite illégalement des bois dans cette partie, étant donné qu’un arrêté ministériel suspendant les activités de cette ONG existe.

La société civile appelle les autorités de cette entreprise au bon sens et à cesser des tracasseries à l’égard d’autres exploitants.

La société civile exige que les autorités militaires et policières qui ont déserté leurs différents postes pour l’exploitation des bois soient aussi relevées

Kaseraka Sivamwenda, Président de cette structure citoyenne au niveau de Makumo, indique qu’au cas où ces revendications n’auront pas gain de cause, d’ici lundi, sa structure va passer aux actions de grande envergure, notamment des journées sans activités jusqu’à ce que les autorités s’imprègnent de la situation et proposent une solution durable.

 Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )