RDC : pour la Société Civile du Sud-Kivu, Thambwe Mwamba n’est pas digne de diriger le Sénat

La Société Civile du Sud Kivu qui dit ne pas soutenir un candidat président du Sénat demande le retrait et le remplacement de la candidature de monsieur Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 17 juillet 2019, la Société Civile de la province du Sud-Kivu note que cette candidature de Thambwe Mwamba « n’est pas la bienvenue pour le peuple congolais » au regard des charges qui pèsent sur sa personne pour des crimes internationaux pour lesquels il est poursuivi.

«L’on ne saurait comprendre, si les faits sont avérés, comment un présumé auteur d’aussi odieux crimes pourrait diriger la prestigieuse institution nationale qu’est le Sénat.  Ainsi, par respect aux victimes, à la communauté nationale congolaise et internationale, cette candidature devrait purement et simplement être remplacée par la formation d’où émane l’impétrant. Ainsi, la Société Civile du Sud-Kivu recommande de demander au FCC de retirer et remplacer la candidature de Monsieur Alexis Thambwe MWAMBA au regard des charges qui pèsent sur lui, puisque n’étant pas digne de diriger la Sénat » dit l’avocat Patient Bashombe, président de la Société Civile du Sud-Kivu.

La déclaration de la Société Civile arrive alors que la polémique est au zénith entre la plateforme politique Front Commun pour le Congo (FCC) et le regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) de Modeste Bahati Lukwebo autour de la présentation du candidat président du Sénat.

Alors membre du FCC, Bahati Lukwebo a été d’abord suspendu avant d’être radié de cette plateforme après avoir refusé de désister en faveur de Thambwe Mwamba dans la course au sénat.

Son regroupement politique dit par ailleurs avoir pris sa totale « autonomie ». Le Front Commun pour le Congo a au même moment donné 7 jours à tous les membres et mandataires dans les institutions de se prononcer sur leur loyauté envers Joseph Kabila et le FCC ou de tirer les conséquences. Ce que Bahati Lukwebo ne veut pas entendre de ses oreilles.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )