Sud-Kivu: Josué Aruna demande aux autorités de faire respecter la mesure portant interdiction d’importation des sacs plastiques

La société civile environnementale invite les autorités nationales et provinciales de tout faire afin de respecter la mesure du gouvernement national pour lutter contre l’importation des sacs plastiques au pays.

Une demande faite par son coordonnateur au cours d’une interview accordée à Laprunellerdc.info et à Radio Svein Bukavu ce mercredi à l’occasion de la journée mondiale sans sacs plastiques célébrée le 3 juillet de chaque année.

Josue Aruna appelle les autorités locales à prendre leurs responsabilités en vue de respecter leur promesse donnée à la population ; celle de lutter contre l’importation des sacs plastiques dans la province du Sud-Kivu afin de préserver l’Ecosystème et un bon environnement dans la province. 

«Nous habitons dans une ville qui est frontalière avec d’autres pays de la sous-région. Le maire de la ville chaque fois il est à Kigali, au Burundi, il est dans toutes les villes ici de la sous-région, il doit s’inspirer de comment les autres ont réussi et c’est à travers ces circulations que ce soit en Europe ou bien ici en Afrique, il doit nous apporter des innovations qu’il a rencontré là-bas. Voilà pourquoi nous demandons au Gouverneur de la province déjà en fonction avec les ministre de tutelle, notamment du commerce extérieur et celui de l’économie de voir dans quelle mesure s’asseoir avec les opérateurs économique afin de faire appliquer la mesure qui a été prise par le gouvernement central à l’époque de Tshibala pour que les plastiques ne puissent pas continuer à entrer par nos frontières au niveau de la Ruzizi , au niveau de Kamanyola  et au niveau d’Uvira » dit Josué Aruna.

Toutefois, Aruna invite aussi la population de la ville de Bukavu de s’abonner au prêt des associations d’assainissement de la ville qui ramassent des déchets afin de rendre la ville de Bukavu propre.

« Toujours s’affilier  aux associations qui se chargent de la collecte des déchets. Ces associations-là ont le monopole organisé par la mairie de Bukavu pour collectionner les déchets mais on s’est rendu compte qu’il y a certain nombre des ménages au niveau de la commune de Kadutu et de Bagira qui n’ont pas encore adhéré à l’initiative et nous leur demandons d’adhérer à ces associations-là qui collectent les déchets » propose-t-il.

Signalons que cette journée mondiale sans sacs plastiques a été instituée par les nations Unies en vue de conscientiser la population du monde entier sur la nécessité de préserver l’écosystème et un bon environnement. 

Pour rappel, le 30 décembre 2017, le premier ministre avait pris une mesure d’interdiction d’importation et de la vente des sacs plastiques en RDC.

La mesure précisait qu’à partir du 30 juin, tout celui qui mettra encore en vente des sacs plastiques ou celui qui va en importer ou en produire, est passible des sanctions. La décision donnait un délai de six mois à dater de sa signature. Mais jusqu’à présent, rien n’a été fait en termes d’application. 

Par Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )