Bukavu: des vendeurs au marché central de Kadutu manifestent ce vendredi jusqu’à l’Assemblée provinciale

Les vendeurs des souliers usagers en majorité des femmes, manifestent contre ce qu’ils qualifient de vente et spoliation de leurs places en faveur des personnes qui veulent ériger des dépôts au marché central de Kadutu.

Depuis 9 heures du matin de ce vendredi 1er Juin 2018, plusieurs dizaines des vendeurs ont envahi l’entrée de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu  pour que les élus du peuple plaident pour leur cause.

Selon un manifestant, ces vendeurs exercent leur métier à ce lieu depuis trente-deux ans.

« On ne sait pas comprendre comment on peut nous ravir cette place alors que nous payons toutes les taxes. Il vient de nous le dire toute suite et disent qu’ils vont démolir nos places le dimanche. C’est le maire en complicité avec le président du marché qui ont vendu nos places » explique un manifestant.

Les manifestants sont reçus par le président de l’assemblée provinciale. Ces femmes expliquent au président de l’assemblée provinciale que si leurs enfants étudient c’est parce qu’ils vendent leurs souliers à ce lieu.

« Nos enfants étudient grâce à cela. Comment les personnes privées peuvent avoir les certificats pour les biens de l’État? » se demande madame Phanie, présidente du rayon souliers usagers au marché de Kadutu.

Le président de l’Assemblée Provinciale leur demande de rentrer dans le marché et étaler leurs marchandises. Il promet d’appeler le maire pour qu’ils discutent sur cette question. Baleke explique que le gouverneur sera bientôt à l’assemblée provinciale et il promet de lui en parler.

La société civile de Kadutu, avait dans une correspondance adressée au maire de Bukavu alerté sur des tentatives de sollicitation de plusieurs marchés dans la commune de Kadutu.

Dans ce document la société civile de Kadutu faisait état de l’implication de certaines autorités étatiques dans ces dossiers. 

Le maire de Bukavu, à , quant à lui annoncer la construction d’un marché moderne sur une partie suspectée d’être spoliée. 

Le maire avait notamment mis en garde contre toute tentative d’intoxication des vendeurs et vendeuses car, pour lui, cela se fait à leur faveur.

Florence Ashuza

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )