Délivrance tardive des pièces scolaires au Sud-Kivu: le député Maheshe veut des explications du ministre de l’EPSP

Le député provincial Cléophas Maheshe voudrait avoir des explications du ministre provincial de l’enseignement primaire secondaire et professionnel sur le retard enregistré dans la délivrance des pièces scolaires pour les finalistes de son secteur.

Ce député élu de Kabare le dit dans une question orale avec débat adressée à Isaac Buchekabirhi, ministre provincial de l’EPSP et qui a été déposée ce jeudi 12 avril au bureau de l’assemblée provinciale du Sud-Kivu.

« Concernant la délivrance des pièces scolaires, il n’est pas rare de rencontrer les enfants ayant terminé l’école primaire depuis plus de cinq ans et qui n’ont toujours pas leurs certificats de fin d’études primaires. Plusieurs d’entre eux sont en difficulté avec les autorités scolaires du secondaire. Que fait votre ministère pour résoudre cet épineux problème ? »

Celui-ci veut aussi des éclaircissements de la part du ministre de l’EPSP sur les efforts qu’il fournit entant que responsable provincial de ce secteur pour rendre gratuit l’enseignement primaire tel que prévu par la constitution de la RDC et supprimer ainsi la prime.

« (…) les parents ne devraient pas payer la prime qu’un artiste populaire a qualifiée de crime dans une chanson devenue célèbre au Sud-Kivu. Quels ont été les efforts déployés au sein de votre ministère dans le sens de la suppression de la prime ? » demande le député.

Le ministre provincial dispose de 8 jours pour répondre à partir de la réception de cette question orale qui lui sera transmise par le bureau.

S’il satisfait aux préoccupations des députés provinciaux, la procédure s’arrête à ce niveau et dans le cas contraire, la question orale peut être transformée en interpellation et aboutir à une motion de défiance.

Pour l’instant, tout dépend du bureau permanent de l’assemblée provinciale qui peut bloquer ou transmettre la question au ministre concerné et inscrire la question à l’ordre du jour. Pour l’instant, plusieurs tentatives des députés ont été bloquées à ce niveau.

Notons que le problème des pièces scolaires se pose avec acquitté au Sud-Kivu. Des élèves finissent l’année scolaire sans accéder aux originaux de leurs bulletins. Des finalistes de l’école primaire et/ou secondaire sont dans la difficulté d’avoir leurs certificats ou leurs diplômes d’Etat. Une situation couramment dénoncée par les parents et élèves.

Honneur-David Safari

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )