Robert Njangala à Odette Babandowa: “je ne pense pas que puisqu’on est médecin, on ne pas diriger le pays ,Mukwege c’est l’homme qu’il nous faut pour le pays”

L’ancienne secrétaire générale adjointe de l’UNC, Odette Babandowa a estimé dans un entretien avec un journal Kinois que le docteur Mukwege n’avait aucune vision pour le pays et qu’il n’était que médecin. A propos d’une transition, à diriger par une personnalité neutre comme le docteur Mukwege elle a estimé que «Mukwege est un médecin. Il fait ce que tous ses collègues font. Il n’a cependant aucune vision pour prétendre aux charges du président de la République», a estimé cette proche de Vital Kamerhe.

Des propos qui font échos dans la ville de Bukavu et le Sud-Kivu en général.

Mais pour Robert  Njangala, président du mouvement Sajecek Forces vives et l’un des soutiens déclaré du docteur Mukwege, être médecin n’exclut pas à quelqu’un de prendre les charges du Pays. La politique n’est pas une carrière dit-il et égratigne la classe politique congolaise qui a « trahi ».

« Je ne sais pas s’il y a quelqu’un  qui a comme carrière seulement la politique  parce que tous ceux que nous avons comme politiciens depuis l’indépendance ,ils nous dirige mais le pays tarde à se développer, il n’y a que seulement de la corruption ,les politiciens ne cherchent que leurs intérêts égoïstes ;il n’ y a pas des routes , il n’ y a rien qui marche et donc si elle pense que c’est dans cet état que le pays doit continuer donc elle a raison. Mais si réellement le Congo a besoin de changer ,si on a besoin que le pays se développe, nous avons besoin de l’homme comme le docteur Mukwege pour aider à faire en sorte que le pays puisse marcher, le pays puisse se développer, parce que  je ne pense pas que puisqu’on est médecin, on ne pas diriger le pays …puisqu’on est  médecin on ne peut pas avoir une charge politique …moi je pense que le docteur Mukwege c’est l’homme qu’il faut actuellement pour aider le pays à changer …c’est l’homme qui peut aider à faire en sorte que le pays puisse aller de l’avant parce qu’avec tout ce qu’il y a comme problèmes ,nos politiciens nous ont trahi, nous sommes déçus avec eux et donc nous avons besoin d’un homme comme Mukwege à la tête de ce pays pour que tout puisse changer »

Le président  de l’asbl SAJESEK  forces vives pense que  les attaques contre l’homme de Panzi ne sont que le reflet de la peur de politiciens congolais  qui ne peuvent pas se retrouver dans la bonne gouvernance du pays qu’il prône.

 « Notre constitution  nous garantit cette liberté d’expression ,les gens doivent s’exprimer ,je ne vois pas ça comme un problème mais vous sentez que les gens ont peur du docteur Mukwege ; les politiciens ont peur du docteur Mukwege  parce que vous le savez ,nos politiciens une fois à  des postes des responsabilités dans notre pays ,ils ne cherchent qu’à détourner ,à remplir leurs poches et avec lui, ils n’auront  pas pareille latitude  et donc ils ont  besoin de ne pas avoir un homme comme le docteur  Mukwege à la tête du pays mais nous comme peuple nous faisons  confiance au docteur  Mukwege et nous voulons que ça soit lui qui puisse nous aider  à développer ce pays parce qu’avec lui les intérêts de la population congolaise seront pris en compte et donc ,lui va restaurer la dignité de l’homme congolais que les politiciens n’hésitent pas à bafouer à piétiner .Pour nous, l’homme qui répare les femmes c’est l’homme qu’il nous faut actuellement pour ce pays », tranche Robert Njangala.

Ces propos de Odette Babandowa sonnent à Bukavu comme revanche personnelle de Vital Kamerhe contre le prix Sakharov 2014 qui ne l’a pas ménagé lui ,les dirigeants congolais et la classe politique  lors de son passage à Bukavu pour la projection du film Tribunal sur le Congo du réalisateur Milo Rau.

Honneur-David Safari

 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • Vivien 2 ans

    Je pense également que la tache de l’homme qui répare les femmes est beaucoup plus à panzi plutôt qu’à Kinshasa. Nous savons certainement que Dr M a des capacités et des potentialités pour faire des choses grandes. Mais, il est préférable qu’il reste encore un temps à aider la population du sud Kivu en général et les femmes “violées” en particulier et l’humanité lui rendra hommage pour cela.

  • Disqus ( )