10 ans après la mort de Floribert Chebeya, PPI veut voir John Numbi à la barre

Floribert - Chebeya - Fidèle Bazana- Tshombela
Florirbert Chebeya. Ph. Tiers

1er juin 2001-1er juin 2020, cela fait déjà 10 ans jour pour jour depuis que le défenseur des droits humains Floribert Chebeya et son  chauffeur Fidèle Bazana étaient retrouvés morts à Kinshasa dans des conditions jusque-là non élucidées.

Des voix continuent à se lever pour réclamer que la vraie justice soit faite pour Chebeya et son chauffeur.

C’est le cas de l’Organisation de défense des droits humains, Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) qui demande que justice soit rendue à ce vaillant défenseur des droits humains, lâchement abattu.

PPI regrette que malgré les procès à répétition, la partie civile avait dénoncé une parodie de justice dans ce dossier estimant que les vrais auteurs de ce crime étaient libres et que ces procès étaient entachés des irrégularités de taille.

Cette ONGDH souhaite voir le Général John Numbi comparaître comme présumé auteur et non comme simple renseignant comme cela était le cas dans les procès précédents.

«Au vu du statuquo qu’a observé PPI et suite à la sacralité de la vie humaine mais aussi se basant sur le droit à une justice équitable dont doit se prévaloir tout citoyen Congolais tel que prescrit par l’article 16 de la constitution de la République Démocratique du Congo, PPI lance la campagne #JusticePourChebeya/#JusticeForChebeya», écrit PPI.

Cette campagne consistera, selon PPI, à la sensibilisation de la communauté tant nationale  qu’internationale pour une action collective en faveur de la restauration de la justice pour le défenseur des droits humains Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana.

Gracieuse Wany S.

Etiquettes:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.