Sud-Kivu : la jeunesse du PPRD retire sa confiance au président (Pprd) de l’Assemblée Provinciale

C’est la colère au Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) dans la province du Sud-Kivu, quelques jours après la mise en place du gouvernement et du cabinet Ngwabidje.

Dans une déclaration à la permance du PPRD dans la ville de Bukavu ce jeudi 20 juin 2019, la jeunesse de l’ancien parti au pouvoir dit “remettre en cause la légitimité de l’honorable Lwamira Zacharie comme répondant numéro Un des intérêts du PPRD au Sud-Kivu et lui retire toute sa confiance”

Décide par ailleurs “de se désolidariser de toutes les activités de la coalition FCC-CACH pour protester contre cette tentative maladroite de vouloir écarter le PPRD de la gestion de la province pourtant clairement établie dans l’accord de coalition”.

Les jeunes du PRDD décident également de suspendre jusqu’à nouvel ordre leur participation aux activités politiques du parti afin “d’interpeller la haute hiérarchie à prendre toutes les responsabilités afin de prévenir les conséquences fâcheuses pouvant découler de cette crise qui couve”.

Pour ce faire, la jeunesse du Parti du Peuple pour la Reconstruction et  la Démocratie se réserve le droit de recourir à tous les moyens légaux y compris les actions les plus radicales pour faire valoir sa légitimité droit :  et nous appelons l’arbitrage du Secrétaire Permanent , le camarade Emmanuel Shadary pour corriger cette situation”.

Ces jeunes témoignent enfin leur attachement à leur président national et autorité morale Joseph Kabila dont “l’implication personnelle est sollicitée pour sauver la patrie de la dérive”.

Qu’est-ce ce qui explique cette déclaration inédite de la jeunesse du PPRD ? 

Les jeunes, militants et sympathisants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) dit constater que la coalition FCC-CACH ressemble aujourd’hui à un véritable chapelet des bonnes intentions où le népotisme, le collinisme et le clientélisme ont fini par phagocyter la bonne foi et les énergies positives de la jeunesse du PPRD au Sud-Kivu. 

Pour exemples, ces jeunes citent le président de l’Assemblée Provinciale qui, dit-on, à son rang, est reconnu comme le personnage clé représentant les intérêts du parti et qui transformé les opportunités du PPRD “en un déversoir des membres de sa famille biologique et de sa communauté aussi bien à l’Assemblée Provinciale qu’aux différents postes au cabinet du Gouverneur et apprend-t-on, dans les ministères provinciaux”. Cette situation dérange, selon les jeunes du PPRD, la notion de la représentativité territoriale et le combat politique des uns et des autres pour l’émergence de leur parti.

Ils dénoncent également les velléités des partenaires de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC) de Lukwebo à s’accaparer tous les postes de responsabilité au mépris du poids politique du PPRD, “se comportant ainsi plus en adversaire farouche qu’en allié de premier ordre”.

Craignant une volonté “d’écraser” le parti et une imminente explosion du FCC au Sud-Kivu, les jeunes du parti de Joseph Kabila dénoncent également le silence “complice” de la notabilité vivant à Kinshasa ainsi que des députés provinciaux PPRD face à une situation qui, “visiblement a pour objectif de rayer de la carte politique congolaise le PPRD comme ce fût le cas avec le MPR”.

Cette déclaration des jeunes du PPRD vient confirmer le profond malaise qui règne dans la coalition FCC-CACH au Sud-Kivu après la sortie de l’équipe Ngwabidje. 

Comme au PPRD, des jeunes et autres cadres de l’UNC se plaignent d’être sous-représentés dans l’actuelle équipe ou d’être représentés par des personnes qui ne sont pas vraiment des vrais militants de leur parti politique.

A l’AFDC de Lukwebo, on dénonce la procédure dans le choix des animateurs nommés au sein du gouvernement provincial et dans le cabinet. Certains dans le parti de Lukwebo sont formels :  ce n’est pas le parti qui a fait le choix mais la famille biologique de Lukwebo.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (2)
  • […] jeunesse  du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) a, au cours d’une communication politique ce jeudi 20 juin à Bukavu, fustigé le comportement de son allié (FCC) l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo […]

  • Gus Utena 6 mois

    Ke crois que ce pays n’est pas seul un patrimoine du pprd il avait en tête le président depuis 2001, jusqu’au 2018, ils ont mis le pays par terre, nous ne sommes plus à cette étape la.

  • Disqus ( )